Les ventes aux enchères

Quand on évoque les ventes aux enchères, on pense tout de suite aux gens fortunés qui fréquentent les salles de ventes. Pourtant, elles se sont démocratisées ces dernières années, offrant à n'importe qui, l'opportunité de faire une bonne affaire.
 
Aujourd'hui on trouve toutes sortes de ventes aux enchères ; des voitures au matériel industriel, en passant par l'éléctroménager ou encore les objets anciens (antiquités, oeuvres d'arts, etc). Un autre type existe et c'est d'ailleurs celui qui va être mis en avant ici. Il s'agit des ventes aux enchères immobilières. 
 
En pratique, il s'agit de biens immobiliers saisis par des huissiers. Ceux-ci sont mis en ventes chaque semaine afin d'apurer toutes ou partie des dettes des futurs ex-propriétaires.
Le site le plus connu pour réaliser ces transactions est Licitor. Il recense les différentes annonces par région et tribunaux de grandes instances (TGI) où se déroule les ventes. 
 
Lorsque l'on s'adonne aux ventes par adjudication, la procédure est assez normé ce qui peut en rebuter plus d'un. Sommairement, cela se passe comme suit :

 

- Vous trouver l'annonce d'un bien pour lequel vous souhaitez enchérir.

 

- Il y a 2 possibiliés, soit le site de l'avocat qui est en charge de la vente dispose d'un espace en ligne permettant d'accéder au cahier des charges, soit vous devez vous rendre au TGI concerné pour le consulter (il est important de préciser que les frais annexes à la vente sont conséquents et à prendre en compte lors du calcul du prix total du bien car ils sont presque toujours supérieurs à 10.000 euros, sans compter vos honoraires d'avocats qui représentent quelques centaines d'euros).
 
- Si les conditions de ventes vous conviennent, vous contactez le cabinet d'avocat en charge de la vente qui vous donne la ou les dates prévue pour visiter le bien.
 
- Le logement vous plaît. Vous devez prendre un avocat au barreau de la ville dont dépend la vente pour qu'il puisse enchérir en votre nom (un annuaire des avocats est disponible sur Licitor).
 
- Vous lui indiquez le montant maximal pour enchérir et devez lui donner 2 chèques de banques à l'ordre de la CARPA. L'un correspondant à 10% du prix de vente, par exemple 5.000 euros pour un bien mis en vente à 50.000 euros, avec un minimum de 3.000 euros. Le second d'un montant variable de 12.000 ou 15.000 euros.
 
- Si vous remportez l'enchère, le bien n'est pas définitivement acquis car une surenchère peut avoir lieu dans les 10 jours qui suivent. Si passé ce délai vous êtes toujours le meilleur enchérisseur, vous disposez d'un délai de 2 mois pour payer le montant du. Au-dela, vous serez redevable d'intérêts.

 

Il est important de noter que tous les biens mis en ventes ne sont pas toujours libres. Ainsi, si un logement est occupé par l'ex-propriétaire, les frais d'expulsions et le délai généralement long sont à votre charge. Le logement peut aussi être loué, dans ce cas, le bail est repris par le nouveau propriétaire.
 

 

Les avantages des ventes aux enchères immobilières

 
 
- Une décote potentielle très importante par rapport au prix du marché,
 
- possibilité d'enchérir sur un bien déjà loué qui permet de toucher un loyer tout de suite,
 
- si le logement est libre, l'occasion d'y faire des travaux puis le louer et disposer d'un déficit foncier,
 
- l'adresse des logements est renseigné pour permettre de trier ceux qui sont vraiment intéressants,
 
- certains avocats disposent du procès verbal en ligne ce qui offre l'opportunité de visualiser l'état du bien, 
 
- beaucoup de biens disponibles.
 
 

Les inconvénients des ventes aux enchères immobilières

 
 
- La procédure est assez longue,
 
- nécessite d'avoir du temps libre,
 
- les frais annexes sont élevés,
 
- il faut bien calculer le prix global d'achat car les dépenses sont multiples,
 
- avoir un capital important qui soit toujours disponible,
 
- le temps nécessaire en cas d'expulsion de l'ancien propriétaire qui rend inutilisable le logement,
 
- pas mal d'enchérisseurs, du coup les prix peuvent s'envoler.
 

 

En conclusion

 

 

La vente par adjudication est une réelle opportunité pour réaliser l'acquisition d'un bien immobilier à un prix défiant toute concurrence. Attention à ne pas se laisser emporter par l'envie de gagner l'enchère à tout prix en offrant un prix démesuré. Le sang froid est de mise.
 
L'atout principal est bien évidemment la décote que vous pouvez réussir à obtenir. Malheureusement les obstacles eux sont nombreux. Posséder un capital important est indispensable, tout comme avoir du temps libre pour suivre régulièrement les annonces.
 
Il est conseiller de viser des biens libres ou loués afin d'éviter les éventuels déboires de l'expulsion de l'ex-propriétaire. Cependant, si vous n'avez pas besoin d'un retour sur investissement immédiat, se tourner vers un logement occupé peut convenir. Par ailleurs, optez plutôt pour les ventes qui ont lieu en début juillet ou fin août/début septembre, car bon nombre de particuliers sont en vacances et donc loin des salles de ventes.