Comment organiser son budget ?

Calculer son budget permet d'obtenir rapidement une image de sa santé financière. On sait combien vous recevez et dépenser chaque mois.
 
Cependant, il est nécessaire de catégoriser les charges, pour décrypter ensuite les postes qui méritent d'être optimisé.
 

 

Les différentes charges
                                                                         
 
On peut considérer qu'il existe 2 types de charges : les charges pré-engagées et les autres charges.
 
Les charges pré-engagées sont des dépenses qui peuvent découler d'un contrat ou sont obligatoire du fait de la loi.
Les autres charges concernes les dépenses pour se nourrir, se vêtir, se soigner, etc.
 
Regrouper les charges pré-engagées, en les catégorisant de la manière suivante :
 

 

Logement :
 
La mensualité du prêt immobilier ou le loyer,
les charges de copropriété (il convient de diviser par 3 un appel de fond afin de mensualisé la dépense),
l'électricité et/ou le gaz,
l'eau.
 

 

Assurances :
 
L'assurance habitation,
l'assurance automobile,
la complémentaire santé,
les autres assurances.
 
Transport :
 
Les frais de carburant,
les frais d'entretien,
l'abonnement ou les tickets de transports en communs.
 

 

Crédit conso., frais bancaire :
 
Les frais bancaires,
la mensualité d'un prêt personnel ou de crédit consommation.
 

 

Internet, téléphone, TV :
 
L'abonnement à internet,
l'abonnement du téléphone mobile,
l'abonnement TV.
 

 

Impôts et taxes :
 
L'impôt sur le revenu (mensuel depuis le passage au prélèvement à la source),
les impôts fonciers (depuis le prélèvement à la source, ils sont trismestriels. Il suffit de les mensualiser),
la taxe foncière et ou d'habitation (elles sont annuelles, donc prendre celles de l'année précédente puis les diviser par 12).
 
L'avantage avec ces charges pré-engagées, c'est que leurs montants sont fixes (en général au moins sur une période de 12 mois). 
 
Lorsqu'on a déterminé toutes ces charges, on a déjà une petite idée du montant qu'il nous reste. Sachez que pour les impôts fonciers et les taxes foncière et d'habitation, les sommes calculées sont prévisionnelles et donc peuvent être en définitive un peu plus importantes.
 
Il nous reste à déduire les autres dépenses :
 
alimentation,
vêtements,
soins,
loisirs,
autres dépenses.
 
Ces charges sont plus difficiles à comptabiliser car leur montant peut varier d'un mois à l'autre. Le plus simple pour débuter est de provisionner des sommes (mieux vaut compter trop large que trop court) le premier mois, puis une fois le mois terminé, comptabiliser les dépenses réelles et les prendres en compte pour le budget des mois suivants.
 
Par contre pour les dépenses exceptionnelles, comme la révision d'une voiture, inutile de reporter la dépense sur chaque mois (à priori un véhicule n'en aura qu'une dans l'année). A l'inverse, si on sait qu'une facture importante va nous tomber dessus, on doit la prendre en compte pour le calcul du mois à venir (par exemple l'achat de cadeaux de Noël ou d'anniversaire).
Quand le budget est calculé et les charges catégorisées, on peut passer à l'étape suivante. Celle-ci consiste à supprimer les dépenses jugées inutile ou bien, si leur montant apparaît anormalement élevé, envisager de les optimiser.